Crèmes à tartiner aux fruits secs : choisir 100 % naturel

Du plus classique beurre d’arachide aux crèmes de cacao, en passant par les crèmes à la pistache jusqu’aux plus particulières au goût de snacks ou de biscuits bien connus, la gamme des crèmes à tartiner disponibles dans les rayons des supermarchés est très large pour une variété de goûts, de formats et de recettes. Aimées des adultes et des enfants, les crèmes à tartiner sont parmi les produits les plus consommés au petit-déjeuner et au goûter, mais vous êtes-vous déjà demandé s’il s’agissait ou non de produits sains ? En lisant la très longue liste des ingrédients, vous pouvez constater que, dans la plupart des cas, parmi les premières cités, il y a le sucre, suivi du beurre et des graisses végétales d’origines diverses (huile de palme, de colza, de coco, etc.) et du sel. Dans certains cas, en particulier certaines crèmes à tartiner bon marché, il est facile de trouver des produits qui contiennent également des arômes, des émulsifiants, des conservateurs et, parfois, des colorants. Il s’agit évidemment de produits ultra-traités qui ont très peu d’effets sur la santé, mais qui sont difficiles à abandonner parce qu’ils sont savoureux, polyvalents et faciles à consommer. Par contre, il y a des crèmes à tartiner aux fruits secs 100% naturels.

Existe-t-il des alternatives aux crèmes à tartiner traditionnelles qui sont tout aussi savoureuses, mais plus saines ?

Les fruits secs font désormais partie de la liste du programme SmartFood, un projet de recherche promu par l’IEO (institut européen d’oncologie) qui vise à assurer une diffusion scientifique adéquate sur les facteurs de protection de l’alimentation et à promouvoir la recherche sur « les aliments qui contiennent des molécules capables d’activer les gènes de longévité et de ralentir les processus de vieillissement et les maladies associées en évaluant leur efficacité par des « essais cliniques ». Grâce à la teneur en nutriments importants, notamment en graisses insaturées, protéines végétales, fibres, minéraux, vitamines et composés à action antioxydante, les fruits secs font désormais partie intégrante de l’alimentation de tous ceux qui souhaitent suivre un régime alimentaire sain. L’intérêt croissant des consommateurs pour cette catégorie de produits a amené l’industrie alimentaire à envisager de nouvelles façons de proposer des fruits secs, et plusieurs alternatives pour les consommer de façon savoureuse et originale sont apparues sur le marché, des barres aux crèmes à tartiner à base de fruits secs purs. Il y a aussi quelque nouvelle gamme de crèmes à tartiner à base de fruits et de baies composées uniquement de fruits secs issus de l’agriculture biologique. Le processus de production commence par la sélection minutieuse des matières premières qui sont laissées naturelles ou grillées. L’étape suivante consiste à broyer finement les fruits secs pour obtenir un mélange crémeux. Aucun additif, arôme, émulsifiant, sucre ou sel n’est ajouté car ils altéreraient la valeur nutritionnelle et le goût naturel du produit.

Les crèmes de fruits secs sont disponibles en trois variantes

– Crème de noisettes biologiques sans sucre : uniquement des noisettes d’origine italienne, provenant des noyers du Latium qui sont récoltés et soigneusement torréfiés avant d’être moulus jusqu’à une consistance crémeuse. Dès que vous ouvrez le pot, vous retrouvez immédiatement l’odeur et le goût caractéristique des meilleures noisettes grillées.

– Crème d’amandes pelées biologiques sans sucre : les amandes provenant uniquement des amandaies siciliennes sont cueillies et traitées jusqu’à l’obtention d’un composé épais au parfum et au goût délicat. Les sensations herbacées sont accompagnées de notes légèrement amères, caractéristiques des amandes.

– Crème d’arachide biologique sans sucre : les arachides préalablement grillées sont finement broyées pour permettre à la partie huileuse du fruit de se mélanger à la partie sèche. De cette façon, on obtient une crème à la consistance douce et aux notes typiques de la torréfaction.

Une caractéristique particulière de ces crèmes est la séparation de la partie huileuse contenue dans le fruit séché de la partie pâteuse.

Après quelques jours de « repos » en effet à l’intérieur du pot, il est possible d’observer une séparation entre la phase huileuse et la phase solide. Il n’y a pas lieu de s’inquiéter car ce phénomène est parfaitement naturel et représente la preuve qu’il n’y a pas d’épaississants ou d’émulsifiants à l’intérieur du produit qui bloqueraient la séparation. Pour résoudre le problème, il suffit de remuer le produit pendant quelques secondes et vous aurez à nouveau une crème douce et soyeuse.

Trouver une épicerie canadienne en ligne
Date de péremption ? Un nouveau scanner de denrées alimentaires permet de vérifier la nourriture !